Vidéoprojection sans fil sous Android

Avoir une tablette, c’est bien. Mais lorsque l’on est enseignant, si on peut la relier à un vidéoprojecteur, c’est mieux. Et sans fil, cela devient parfait.
Malheureusement, sous Android, ce n’est pas aussi simple que chez le cousin Apple. En effet, si pour la pomme, il n’y a qu’une solution, l’apple-Tv ; pour les systèmes Android, elles vont être variées et dépendre des marques de matériel et des moyens dont on dispose.

Pour commencer, il nous faut bien sur un vidéoprojecteur avec une entrée hdmi.  A défaut, il nous faut aussi un adaptateur vga <–> hdmi (le boitier kanex atv pro par exemple étant fonctionnel).

Ensuite, il faut une tablette et un dongle wifi-hdmi (wifi pour la tablette, hdmi pour le vidéoprojecteur), au choix :

– Samsung Galaxy note et dongle allshare-cast ; cette solution est assez couteuse par le prix de la tablette, mais la qualité est au rendez-vous. Utilisée en classe de manière régulière (elle sert également de téléviseur supplémentaire à la maison). Il est largement possible de projeter une vidéo par ce biais.

Samsung_Allshare_Cast_Dongle– Tablette avec processeur intel, Android 4.2 (par exemple la prochaine série commercialisée par Memup) et supportant la technologie widi (wifi display). Cette solution, non testée est à priori comparable à la solution Samsung, avec également la possibilité d’envoyer directement le signal aux vidéoprojecteurs widi.

– Tablette en Android 4.2, supportant la technologie Miracast (ou wifi display) associée à un dongle Miracast (Archos depuis Novembre 2013, Memup à partir des prochaines séries ou mises à jour des actuelles). Cette solution, similaire à  Samsung (mais moins couteuse par le prix des tablettes moins élevées) est la solution proposé par Android en natif depuis la version 4.2. Tous les appareils ne sont pas compatibles et la qualité de la liaison dépend directement de la qualité de la tablette. Il est important de pouvoir tester avant un achat.

Miracast_WiFiMaintenant, nous allons nous pencher sur un autre problème : Notre tablette n’est pas en Android 4.2, ne supporte pas Miracast, n’est pas une Galaxy Note et notre vidéoprojecteur, n’est pas hdmi… Personne ne financera le remplacement du matériel existant bien entendu.
Dans ce cas précis, tout n’est tout de même pas perdu. Il existe des solutions, au travers d’applications, permettant de déporter l’affichage de la tablette sur un autre appareil (ordinateur ou tablette), qui est relié en filaire au vidéoprojecteur. Ces solutions ne sont pas parfaites mais elles ont le mérite d’exister.

team– La première application utilisable est Teamviewer quick support qui est à la base destinée à piloter un appareil Android depuis un ordinateur, après avoir lancé Teamviewer sur ce dernier. Cette solution est rapide à mettre en œuvre, mais nécessite un accès internet. La qualité est au rendez-vous sans pour autant espérer diffuser de la vidéo. Cette solution n’est gratuite que pour les particuliers, un usage professionnel nécessite l’acquisition d’une licence.

screenstream– Le seconde application utilisable, screen-stream (version gratuite ou payante à 3€99) permet de diffuser un flux vidéo de l’écran de la tablette (5 minutes dans la version gratuite) à la norme tcp. Ce flux est alors visualisé dans un logiciel sur ordinateur (type vlc) ou depuis d’autres tablettes. Cette solution fonctionne bien, même si il y a un léger décalage d’image entre la tablette et la vidéo visualisée dans vlc. L’intérêt est que ce flux, en l’absence de vidéoprojecteur peut être visualisé sur plusieurs tablettes élèves en même temps. Il est également possible de laisser le son du micro. On peut dans ce cas imaginer la possibilité qu’un élève puisse suivre le cours depuis une autre salle (cas des élèves scolarisés en hôpital par exemple).  Cette application apporte toutefois deux contraintes : Tous les appareils doivent être dans le même réseau wifi, et la tablette de l’enseignant doit être rootée, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde et peut supprimer la garantie (il existe une possibilité non testée sur tablette non rootée via une connexion en usb à un ordinateur).

Pour finir, nous pouvons évoquer les solutions « exotiques » qui suppriment un élément de l’ensemble tablette-boitier-vidéoprojecteur, à savoir la tablette. Il existe maintenant des vidéoprojecteurs embarquant un système Android et pilotés par une grosse télécommande ou des Android-tv, boitiers destinés à être branchés sur des téléviseurs ou des ordinateurs, pilotés par un clavier ou une télécommande. (par exemple, Archos Tv Connect).

Laisser un commentaire