Videoprojection d’appareils Android… Phase 2

commons.wikimedia.org

commons.wikimedia.org

Après de long mois d’absence sur cet espace, voici un petit article afin de mettre un peu les  choses à plat au niveau de la vidéoprojection sous Android.

En effet, il est fini le temps du bricolage, et depuis l’arrivée du standard miracast à partir d’Android 4.2, il n’y a plus rien à envier au monde Apple de ce coté là, et il existe plusieurs solutions techniques exploitables… à condition d’avoir un vidéoprojecteur équipé d’une entrée Hdmi. Dans le cas contraire, on pourra s’équiper d’un adaptateur Vga-Hdmi comme celui-ci, payable par mandat administratif.

Convertisseur hdmi-vga

Convertisseur hdmi-vga Easytis

Une fois ce problème éventuellement résolu, on va pouvoir connecter un récepteur wifi qui va se charger de répliquer l’écran de la tablette sur le vidéoprojecteur :

 

 

 

 

Chromecast : pas testé, et pas de budget pour cela aujourd’hui.

AllshareCast de Samsung : Le précurseur, qui fonctionne très bien. Maintenant agé d’environ 4 ans, il a l’inconvénient d’être difficilement trouvable sur le marché, et en tout cas, pas en paiement par mandat administratif. C’est par contre quasiment le seul à pouvoir tourner sur des tablettes plus anciennes, à condition que ce soit des Samsung Galaxy Note de première génération.

numcast

numcast de chez Easytis

Numetis Cast : commercialisé par Easytis, ce boitier au standard Miracast fonctionne bien et peut-être payé par mandat administratif. En outre, il est possible de projeter également des appareils sous Windows 10 (tablettes et ordinateurs récents).

 

 

 

tronsmartTronsmart T1000 : conçu par la société tronsmart, ce boitier hdmi offre l’avantage d’être multi-plateformes. Il va être possible de se connecter au vidéoprojecteur avec des appareils Android et Microsoft via le protocole Miracast et l’application Ezcast installée sur l’appareil ; mais il va également être possible de projeter une tablette ou un téléphone Apple par l’intermédiaire du protocole Airplay (protocole des Apple Tv). Attention, il faut toutefois configurer la connexion au réseau internet sur la clé si on veut pouvoir accéder au web sur la tablette. Cette solution est donc intéressante mais présente un autre inconvénient : le protocole Airplay appartenant à Apple, il est difficile de se procurer ce boitier en France, il faut donc obligatoirement se tourner sur de la vente en ligne ; sans possibilité de paiement en mandat administratif.

 

mx3Google Tv : Cette solution, découverte par hasard il y a quelques jours en bricolant un second accès télé est séduisante. Sous condition d’avoir du matériel compatible tel que le MXIII-4k, nous retrouvons les avantages de la compatibilité Android, Microsoft et Apple, sans l’inconvénient de la perte de l’internet. De plus, cet appareil étant un système Android à lui tout seul, il peut servir de manière autonome, sans tablette : sites et applications sont directement accessibles dans l’interface. On peut y connecter clavier, souris, télécommande, clés usb, disques durs… Il est par contre difficile de trouver les informations quand à la compatibilité Miracast, et bien entendu, c’est moins cher et plus facile à dégoter sur des sites de ventes aux enchères.

En conclusion, aujourd’hui, vu les possibilités existantes, la vidéoprojection des tablettes n’est plus en soit un critère de choix vu que les trois systèmes d’exploitations ont des solutions accessibles à tous.